En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site. Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

 

Janvier 2018

Les services de l'État adhèrent au CERF !

Depuis le 1er janvier 2018, les services de l’État représentés par la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes sont adhérents au CERF.

La DREAL indique que cette adhésion s'inscrit dans la mise en œuvre des enjeux prioritaires de l’État en matière de foncier, c’est-à-dire :

  • la gestion économe du foncier et la préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers ;
  • la production de logements ;
  • la gestion et le traitement des friches ;
  • l'articulation des différentes politiques sectorielles, en prenant en compte les enjeux liés au développement économique ;
  • l'accompagnement des collectivités à l'élaboration de stratégies foncières et à leur réalisation opérationnelle par des professionnels (EPF par exemple) ;
  • le partenariat avec les acteurs du foncier.

 

Il convient de rappeler que l’État et le CERF avaient déjà conclu entre mi-2013 et mi-2016 une convention triennale de partenariat. Durant cette période, les services avaient alors apprécié la plus-value d'une structure partenariale ouverte vers le privé et le monde de l'économie, tout comme l'expertise développée, notamment dans les veilles juridiques et pendant les ateliers.

 

GRAVIER_Fabrice_.jpg

Fabrice Gravier, chef du service Mobilité Aménagement Paysages à la DREAL :

Nous sommes heureux de rejoindre la communauté du CERF, au sein de laquelle nous souhaitons :

  • participer à l'intelligence collective, aux réflexions et aux échanges riches sur les sujets liés au foncier dans une structure ouverte et partenariale ;
  • développer et mutualiser des actions d'animation, la production de connaissance, et l'organisation d'évènements sur le foncier ;
  • participer au développement de l'expertise au sein du CERF mais également en bénéficier, plutôt que de développer des expertises en parallèle ;
  • mobiliser le CERF pour l’organisation d’actions de formation à destination des services de l’Etat.

 

Enfin, et à titre d'illustration, les services de l’État avaient déjà été mobilisés à plusieurs occasions en 2017, notamment sur des interventions en ateliers ou en groupes de réflexion sur des sujets tels que le tiers demandeur, les mesures compensatoires ou encore la valorisation du foncier économique.

 

Nous leur souhaitons la bienvenue.

Nos adhérents